Wifi en avion : s’envoyer en l’air sans perdre le fil

Home/Wi-Fi/Wifi en avion : s’envoyer en l’air sans perdre le fil

Wifi en avion : s’envoyer en l’air sans perdre le fil

Il fut un temps, pas si lointain d’ailleurs, où les hôtesses de l’air nous demandaient de bien vouloir mettre nos appareils connectés en veille ou en mode « avion », dès lors que nous prenions place à l’embarquement, peu importe où en Europe. Smartphone, tablette, ordinateur portable et même console de jeux devaient être éteints, afin de ne pas perturber le vol. Ensuite, ce fut uniquement durant les phases de décollage et d’atterrissage qu’il fallait se couper du monde. Désormais, la connexion au monde virtuel est permise sans aucune restriction à bord de nombreux avions. Mais qu’en est-il réellement de la prestation Wifi en plein vol ?

Wifi en avion : un service souvent payant

Si le Wifi est accessible en vol, il n’est pas nécessairement gratuit pour autant. En effet, pour qu’une compagnie aérienne propose ce service, cela implique de nombreux investissements préalables, soit au sol avec un réseau d’antennes mobiles, soit dans l’espace, avec un réseau de satellites de télécommunications, la méthode la plus coûteuse. Pour les voyages en First ou Business Class, la prestation est parfois offerte, mais reste payante dans la majorité des Classes Eco. Le plus souvent, vous payez le service en fonction de la durée de consommation ou du volume de données consommées. Mais les tarifications sont variables et ne cessent d’évoluer, en espérant un passage vers la gratuité automatique dans les prochaines années pour toutes les classes et tous les types de vols.

Wifi en avion

Que permet le Wifi en plein ciel ?

Attention à ne pas trop en attendre non plus des prestations Wifi accessibles en plein ciel. On ne peut pas exiger les prouesses de la fibre optique dans un avion, contentons-nous de ce qui nous est proposé, en n’oubliant pas que ce qui nous parait « normal » est en fait un luxe que les compagnies veulent nous offrir pour marquer des points et nous convaincre de les choisir. Les grands classiques sont donc permis, comme la consultation et l’envoi d’e-mails ou la navigation classique sur internet. Indispensable pour certains voyageurs qui profitent de leur vol pour travailler et/ou communiquer avec leurs collègues, employés ou patrons, cette connexion est devenue aujourd’hui un critère de choix pour de nombreux passagers. « Pas de Wifi, je change de compagnie ! », voilà une décision que les grands noms du ciel ont bien compris.

Les derniers connectés

Les compagnies aériennes s’équipent donc progressivement depuis 2014, et non sans frais. Mais attention, elles ne pourront pas doter chacun de leurs appareils d’un réseau wifi en un claquement de doigt. L’une des dernières à avoir rejoint le banc des bons élèves est Icelandair, qui permet la gratuité du service pour les clients les plus fidèles et surtout les plus dépensiers.

Actuellement en phase de test, la compagnie Swiss International Airlines, filiale de Lufthansa, propose le wifi à bord d’une dizaine de Boeing 777, pour davantage de « divertissements à bord ».

Et pour vous faire votre propre idée, et avoir une meilleure visibilité sur les prestataires, vous pouvez jeter un œil sur cette infographie proposée par le site edreams.fr, un outil non officiel qui pourra cependant vous permettre de faire le bon choix pour votre prochain vol.

2017-04-20T10:38:05+00:00
Demandez un devisContactez-nousSuivez-nous sur Linkedin