Collecter des données, c’est important pour une entreprise. Néanmoins, si ces données sont mal organisées, elles risquent fort de ne pas développer tout leur potentiel. Pire encore, si les règles légales de gestion des données ne sont pas respectées, cela peut vous porter lourdement préjudice. Infologo vous apporte toutes les réponses sur la gouvernance de données à travers ce dossier.

La gouvernance des données - Définitions

Quelle est la définition exacte du mot gouvernance ?

La définition de la notion de gouvernance est la même qu’il s’agisse de la gouvernance de données informatique, que de la gouvernance d’une société ou encore d’un pays :

« Action de gouverner. Manière de gérer, d’administrer. » Larousse

L’explosion du Big Data a forcé les entreprises à prendre conscience à quel point il était important de valoriser les données internes et/ou externes qu’elles détenaient. Afin de gérer la diversité de ces données, les entreprises ont dû mettre en place un système de gestion rigoureux. En effet, chaque jour leur patrimoine informationnel grandit et les données se multiplient, à tel point que certaines entreprises créent des pôles dédiés à la gestion des données.

À ces difficultés de gestion viennent s’ajouter les contraintes liées à la réglementation qui sont de plus en plus importantes. Dernièrement, c’est le Règlement Général sur la Protection des Données qui a donné du fil à retordre aux entreprises du monde entier. Alors que beaucoup ignoraient les données qu’elles détenaient, aujourd’hui les entreprises, qu’importe leur taille, doivent être capables de faire appliquer les règles du RGPD et par la force des choses de bien connaître leurs données informatiques.

La définition exacte de la Gouvernance de Données

L’objectif principal de la gouvernance de données est d’utiliser au mieux les données détenues par l’entreprise via un système organisationnel. Plus simplement, la gouvernance de données s’appuie sur cinq points essentiels :

  • les règles : s’adapter aux règles qui évoluent en permanence
  • l’organisation : choix des rôles des différents acteurs
  • les finances : gestion des coûts, valeur et gestion du patrimoine
  • le contrôle : mise en place d’un contrôle régulier afin de veiller à la bonne application des règles
  • les risques : gérer, surveiller et solutionner les risques de vol ou de perte de données.

La gouvernance des données est une stratégie devant être mise en place par les entreprises détenant des données et voulant les utiliser afin d’évoluer. En effet, en utilisant les données qu’elle possède, une entreprise peut faire fructifier ses affaires en développant sa clientèle. L’utilisation intelligente des données est un nouveau mécanisme de pensée prenant en compte des aspects pratiques, techniques, éthiques et légaux, visant à transformer l’information en valeur.

L’avènement du Big Data a précipité l’utilisation accrue des différentes données détenues. Autrefois, les entreprises se contentaient de détenir les données de leurs clients. Aujourd’hui, pour grandir, elles doivent utiliser ces informations pour augmenter et fidéliser leur clientèle (offres personnalisées, évolution des services proposés…).

Rendez-vous dans le prochain article de notre série consacrée à la gouvernance des données pour savoir quelles sont les règles à connaître pour bien gérer et administrer les informations collectées.

Plus de détails sur nos expertises ?

Contactez nos spécialistes